Mission 2016

Réalisation

La mission terrain MYLAA 2016 s’est déroulée du 02 août au 28 août 2016. Trois étudiants ont participé à cette mission : Laury Galarza, Alice Gavoille et Marin Toussaint. Elle s’est déroulée au Sénégal dans la région de Dakar.

Pour réaliser la formation, nous avons travaillé en partenariat avec ENDA Graf Sahel.
Les parties prenantes locales sont : Caroline Niang, formatrice en micro-jardinage ; Dieynaba Sagnan, chargé d’animer les réseaux sociaux pour les projets d’ENDA Graf Sahel ; et Karim Sankaré, professeur à l’ENSA de Thiès et spécialiste de la culture de l’Artemisia.

L’équipe MYLAA a accompagné la logistique, l’organisation et le financement de cette formation.

La formation a eu lieu le 23 août 2016 dans les locaux d’ENDA Graf Sahel. Elle réunissait 20 participantes, toutes productrices en micro-jardinage.
Au programme : état des lieux sur le paludisme et généralités sur l’Artemisia annua puis mise en pratique dans la cour d’ENDA et sur le jardin de la patte d’oie des étapes du semis et de la transplantation. Les voies de valorisation de la plante sous forme de pots répulsifs, tisane et gélules ont également été abordées.

En décembre 2016, nous avons reçu un retour des femmes sur les plants qui avaient été semé au jardin urbain de Grand Yoff. Les plantes ont bien poussé jusqu’à fleurir et peuvent être séchées.

Les objectifs de la mission 2016

Explorer le potentiel de l’Artemisia annua

  • Réaliser une base de données structurée permettant de recenser toutes les archives relatives à la culture de l’Artémisia annua, à sa transformation et aux études cliniques sur son efficacité.
  • Tester différentes variétés d’Artemisia pour sélectionner les plus adaptées à la région de Dakar

Accompagner les producteurs dans la culture de la plante

  • Développer des outils pédagogiques : tutoriels, outils de gestion.
  • Mettre à disposition des producteurs des semences tracées.
  • Conseiller techniquement et appuyer les producteurs dans la mise en place des cultures.

Fabriquer des produits à base d’Artemisia annua

  • Mettre en place un atelier sur l’île de Gorée pour transformer l’Artemisia en tisane et gélules mais aussi pour fabriquer des produits dérivés tel que le savon d’Artemisia, utilisé pour soigner des dermatoses.
  • Mettre en place des contrôles pour éviter les risques sanitaires.

Communiquer auprès des consommateurs et partenaires

  • Promouvoir le projet en France en informant et en sensibilisant. Pour cela, nous organisons des réunions d’informations et des expositions/ventes des articles-partage de nos partenaires du Sénégal.
  • Mettre en place un programme de sensibilisation sur place avec les chefs de village et les écoles.
Pour vivre la mission 2016 sur le terrain, lire le journal de 2016 !