Article

Mission 2019 – Newsletter n°4 : L’Artemisia à la conquête de Dakar

Arrivée à Dakar le 25 juillet, la team d’août (Lucie, Jessica et Marina) prend peu à peu ses marques dans le pays de la Teranga et fait la rencontre d’Aminata, une jeune sénégalaise qui a rejoint le groupe Mylaa de juillet – elle est super motivée par le projet !

Lucie, Marina, Aminata, Jessica

Après le départ de l’équipe de juillet, notre trio (quatuor avec Aminata) – aka les mousquetaires comme nous nous ferons appeler plus tard – est plus que motivé pour diffuser la culture de l’Artemisia annua. Nous réalisons notre première formation le 29 juillet à Yoff Apecsy, un quartier de Dakar. 6 femmes sont formées à la production et transformation de la plante médicinale. La rencontre avec ces femmes est l’occasion de parler culture et traditions sénégalaises, ce qui nous vaut de nombreux débats animés, notamment sur la polygamie et le système familial local. Tous ces échanges se font autour du fameux plat national : le Thieboudiene !

  

 

Le 30/07, l’équipe prend la direction des bureaux de Boubacar Cissé, le président de la coopérative CAPA (Coopérative des Acteurs et Producteurs d’Artemisia). Nous sommes accompagnées de Kala, le vice-président, et de Bineta, notre binôme. La CAPA a été créée en 2018 dans le but de développer une filière équitable et durable autour de la culture et la transformation de l’Artemisia annua. L’objectif est que les sénégalais formés à la culture de la plante puissent vendre leur surplus de production à la coopérative, alors chargée de transformer ces surplus pour une vente en tisanes, gélules, savons, baumes….

Cette réunion nous permet de discuter des différents produits de transformation envisageables et de la structuration de la coopérative. L’idée est que chaque groupement formé dans les différentes villes et les divers quartiers ait un référent qui fasse le lien avec la CAPA, le siège de celle-ci restant à Dakar. Plein d’idées germent et nous font comprendre qu’il y a beaucoup de possibilités pour l’Artemisia !

 

 

Le 31/07, notre plant d’Artemisia fait sa star en se présentant aux studios de la radio Trade FM (88.1) ! Il s’agit d’une radio locale, située à Dakar, et qui traite d’affaires et de consommation.

Nous sommes très heureuses de pouvoir toucher un plus large public avec cet enregistrement, diffusé le lendemain matin à la radio (vous pouvez le retrouver sur notre page facebook Projet Mylaa). D’ailleurs, le technicien de Trade FM, subjugué par la plante, nous passe ses coordonnées afin de planifier une formation avec son quartier l’été prochain…le planning 2020 se met déjà en place !!

 

 

L’après-midi, nous rejoignons l’Empire des enfants (notre logement) pour faire des semis avec les enfants qui y sont accueillis la journée. Plus que motivés, ils s’appliquent à faire, chacun, un pot avec des graines d’Artemisia annua. Nous espérons ainsi sensibiliser les plus jeunes aux vertus de cette plante médicinale encore trop peu connue au Sénégal.

 

Pour la première fois, nous utilisons lors de ce semis des graines fournis par l’association Kokopelli, association luttant pour l’autonomie et l’autodétermination des populations en leur proposant des semences libres de droit et reproductibles. Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-contre prises au bout de quelques jours, ces graines sont extrêmement fertiles !

 

 

 

Le 1eraoût, nos mousquetaires se rendentau centre de formation professionnelle de Ouakam. Cette 2èmeformation fait suite à une première visite du groupe de juillet, qui y avait présenté notre projet le 10/07. Très intéressées, ce sont 13 personnes qui étaient présentes et motivées pour réaliser savons, semis et apprendre toute la théorie autour de l’Artemisia annua. Les apprenants sont repartis avec un savon, un pot semé et un kit (tisane, gélules, graines et fiche récapitulative). Ils se sont montrés enthousiastes à l’idée de vendre leurs produits à la coopérative CAPA en complément de revenus ! D’autre part, grâce à un apprenant, une nouvelle formation est planifiée pour l’année prochaine à Touba, la célèbre ville sainte à 200 km à l’est de Dakar. L’agenda 2020 ne cesse de se remplir !

    

En sortant de la formation, nous montons courageusement les 198 marches d’une des deux collines volcaniques de Dakar pour atteindre l’impressionnant Monument de la Renaissance africaine. Il s’agit d’une statue de bronze et cuivre représentant un couple et son enfant dressés vers le ciel. L’édifice a été inauguré en avril 2010 par le président sénégalais Abdoulaye Wade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *