Etat des lieux

Le paludisme : la plaie de l’Afrique

Le paludisme est une maladie causée par un parasite : le Plasmodium Falciparum.

Elle est répandue dans des zones où les populations sont affaiblies par des situations économiques précaires et où l’accès aux traitements est insuffisant.

Outils actuels pour combattre le Paludisme

  •  Médicaments : Quinine, ACT, Malarone …

Mais ces remèdes entrainent des résistances et des effets secondaires
importants. Leur accessibilité est difficile, leur prix élevé, avec des faux
médicaments en circulation parfois dangereux.

  • Moustiquaires imbibées d’insecticide (ITN)

Les moustiques deviennent rapidement résistant à l’insecticide utilisé et il
peut entrainer des problèmes de santé.

  • L’alternative : L’ Artemisia annua :

– Utilisées depuis plus de 2000 ans en Chine pour combattre les problèmes de parasitoses.
– Plus de 200 principes actifs : dont phytostérols, flavonoïdes, huiles essentiels, artemisinine, inuline, galium…
– Aucune toxicité, aucun effet secondaire.
– Aucune résistance

L’Artemisia, un tout contre le paludisme

Une efficacité démontrée par de nombreuses études

L’Artemisia annua au Sénégal

  • Obtention d’une autorisation du Ministère de commercialiser l’Artemisia
  • 7 champs de culture connus à ce jour (allant d’une dizaine de mètres carrés jusqu’à plusieurs hectares)
  • Près de Thiès, des recherches agronomiques sur la culture de la plante sont réalisées, où ils ont réussi à obtenir 8 tonnes de matière sèche à l’hectare
  • Production de 15 tonnes de tisanes et gélules par an