Propriétés de l’Artemisia

L’Artemisia annua est une plante herbacée annuelle de la famille des astéracées qui est utilisée depuis plus de 2000 ans par la médecine traditionnelle chinoise. Cette plante permet non seulement de guérir des personnes atteintes du paludisme mais elle a aussi des pouvoirs préventifs et répulsifs. C’est un véritable “TOUT” contre le paludisme.

Cette plante est composée d’une multitude de molécules qui expliquent la difficulté de Plasmodium Falciparum à créer une résistance contre cette plante.

Elle contient :

  • De l’artémisine : elle a un rôle dans la perturbation du cycle du Plasmodium Falciparum et empêche l’évolution du parasite. Elle est aussi connue pour ses actions sur d’autres bactéries et virus comme le VIH, son efficacité dans la désinfection de l’eau et sa capacité à freiner la prolifération des cellules cancéreuses.
  • Des Flavonoïdes: ils possèdent un pouvoir antioxydant et un rôle dans la prévention du paludisme. Ces flavonoïdes permettent en effet d’inhiber les enzymes destructeurs de l’Artémisine, ceci en agissant directement sur le parasite.
  • Des polysaccharides: ils favorisent la solubilité de l’artémisine et des flavonoïdes.

Enfin l’Artemisia annua a aussi un fort pouvoir répulsif contre les moustiques et peut donc être cultivée près des habitations pour les éloigner.

Des études de 2008, publiées dans le Malaria Journal, ont permis de mettre en évidence la résistance du Plasmodium Falciparum à l’artémisine ou à ses dérivés. Cependant, on ne constate pas cette résistance avec l’Artemisia annua. Dans le cas d’une tisane, où l’ensemble des molécules de la plante sont présentes aucun cas de résistance n’a été mis en évidence. La polythérapie de la tisane explique pourquoi Plasmodium Falciparum ne soit pas devenu résistant à l’artémisine, malgré deux millénaires d’utilisation. L’efficacité d’une polythérapie par rapport à une simple molécule pour limiter l’apparition de résistance a été prouvée expérimentalement notamment sur des graines de Neem par Feng R et Isman MB en 1995.